Le Petit Journal revient sur la consultation des Frontonnais lancée par Julien Leonardelli

A l’heure où la campagne des élections municipales démarre, on pourrait s’étonner que tant de candidats n’aillent pas consulter directement les intéressés, à savoir les électeurs. Dans beaucoup de communes, les candidats « savent » d’avance ce qui serait bon pour la ville et ses habitants… A Fronton, Julien Léonardelli, candidat Rassemblement National (RN), lance une grande consultation auprès des habitants. C’est un sondage grandeur nature qui leur est proposé dans leur boite aux lettres dès cette semaine. Se prononcer sur les souhaits et désirs pour sa commune est intéressant, suite a ce sondage les candidats ne pourront plus dire « je ne savais pas» même si le risque est réel que peu de personnes ne fassent la démarche de répondre. Julien Léonardelli espère maintenant que nombre d’habitants, soutiens de RN ou non, répondent a ce questionnaire. Un manque d’intérêt serait dommage, c’est Ségolène Royal durant la campagne de 2012 qui avait lancé ce thème de démocratie participative, depuis certains l’ont repris. Malheureusement l’avis des électeurs est souvent peu écouté ce qui engendre méfiance et souvent refus de se positionner. Les frontonnais tiennent là l’occasion de répondre et les candidats l’occasion de prendre en compte leurs souhaits, à condition que ce sondage populaire soit rendu public. Une première que les frontonnais tiennent entre leurs mains. Ensuite, gare à ceux qui ne tiendraient pas compte de ce que voudrait la majorité, les électeurs ne leur pardonneraient pas, car la démocratie participative est exigeante…

Article rédigé par PC pour Le Petit Journal du Pays Toulousain du 18 octobre 2019.