• Lutter contre l’isolement qui touche de trop nombreux Frontonnais, par la création d’un nouveau service communal d’aide à la personne. Totalement gratuit, « Un coup de fil, une visite » fonctionnera grâce à un numéro vert qui lui sera dédié.
  • Maintenir et améliorer l’offre de santé à Fronton, tout en développant la mutuelle communale qui permettra de lutter contre la précarité médicale, physique et sociale des Frontonnais.
  • Permettre à nos aînés qui utilisent peu leur voiture de pouvoir la louer à des jeunes en insertion professionnelle dans le cadre d’un autopartage intergénérationnel.
  • Organiser lors de chaque canicule une tournée de distribution de bouteille d’eau auprès de nos aînés, comme l’équipe de « Tout pour Fronton » l’a réalisée durant l’été 2019.
  • Instaurer une semaine autour du handicap en lien avec les associations locales et nationales, tout en développant le handisport.
  • Instaurer chaque année une campagne de sensibilisation au handicap dans nos écoles, en favorisant l’intervention de personnes concernées. Nous pensons que pour changer de regard sur le handicap, il faut apprendre à mieux le connaître. De même, nous favoriserons l’accueil et l’intégration des enfants en situation de handicap dans nos écoles.
  • Favoriser l’accès à l’emploi dans les entreprises de la commune ainsi qu’au sein des services de la collectivité. A l’heure où le nombre de chômeurs en situation de handicap a doublé ces 5 dernières années, notre action sera totale en la matière pour réduire les inégalités.
  • Rénover les différents marquages au sol qui doivent être identifiables par tous, tout comme les passages piétons ou les arrêts de bus.
  • Revoir l’implantation des abribus sur l’ensemble de la commune afin de les sécuriser, notamment lors des ramassages scolaires et en créer de nouveaux dans les quartiers éloignés du centre-ville.
  • Recenser tous les logements inoccupés sur la commune et comprendre les raisons de leur vacance, afin d’étudier les possibilités de relocation ou de revente en encourageant les propriétaires à remettre leurs biens sur le marché par une incitation financière ou fiscale.
  • Créer et aménager deux logements communaux aux normes, afin d’accueillir temporairement les femmes et enfants victimes de violences, ainsi que les familles victimes d’un sinistre.